Karujet 2016

Bonjour à tous

Un 12ème Titre de Champion Du Monde ce week end en Guadeloupe !

Nous étions en Guadeloupe du 17 au 20 mars pour la Karujet (Championnat du monde de Jet Offshore)

Cette course est réputée pour être la course la plus dificile au monde avec 4 jours de courses et plus de 600kms à parcourir dans une mer qui était vraiment très agitée cette année !!!

J’ai déjà gagné cette course en 2006 et 2008 et ma dernière participation fut en 2010.

J’avais un petit peu délaisser cette discipline car la marque pour laquelle je courais n’avait pas de jet compétitif pour ce genre de course. Mais maintenant que je suis chez YAMAHA, nous avons un jet qui convient parfaitement.

FullSizeRender 41

 

Le premier jour (Jeudi)

Une mer quelques peu formée et une première étape de 52 km le matin.

Le but de cette course qui est très longue est de vraiment faire une course intelligente et d’arriver au bout. Donc cette première journée avait pour but de voir un peu comment nous étions par rapport aux autres pilotes et machines.

Je prend un très bon départ et j’arrive en tête a la première bouée je sais alors que mon Yamaha FX préparé dans les ateliers de Riva Motorsport en Floride est tout a fait performant pour gagner, Je me retourne et je vois deux pilotes qui étaient dans le même rythme que moi : l’Américain Chris Mac Clugage et le guadeloupéen Vincent Thomas , ce ne fut pas vraiment une surprise , ces sont de très bon pilotes et avec beaucoup d’expérience aussi !

Je fait la course devant pendant presque toute la manche mais la dernière traversée se fait avec les vagues dans le dos mais le jet de l’Américain était plus efficace dans ce type de vagues et je fini donc a la deuxième place avec quelques secondes de retard.

La manche de l’après midi se fait dans le même scenario. Le soir je suis donc second avec moins d’une minute de retard.

 

Le 2ème jour le vendredi 

Deux manches dont une de 65 kms jusqu’à Marie Galante.

Les conditions sont différentes, la traversée en pleine mer est vraiment beaucoup plus difficile et cassante pour les pilotes comme pour les machines. J’en profite pour augmenter le rythme et creuser l’écart sur mes concurrents, j’arrive premier avec 3,40 min sur le second. Pour la seconde manche de Ste Anne à Viard seulement 22km, je continue de creuser mon avance pour finir avec 4,20min d’avance a la fin de la journée.

 

Le 3ème jour Le samedi 

L’étape la plus dure de la course ! 110kms de course non stop et avec un aller retour au Saintes avec le fameux canal des Saintes bien connu pour ses conditions très difficiles.

Je prends une fois de plus un très bon départ et je profite des conditions difficiles pour creuser encore un peu plus mon avance, je passe premier au retour des Saintes avec 3,20min d’avance. J’attaque donc la seconde boucle moins longue et plus facile quand mon jet se met a faire un bruit anormal et subit d’un coup une grosse perte de puissance ! Je me dit ca y est c’est fini j’ouvre la selle mais aucunes fumées ni fuites, je décide d’essayer de repartir et le jet redémarre mais continue a manquer de puissance en fait un fil d’un injecteur s’est coupé suite aux chocs violents dans les vagues. Je fini tant bien que mal sur 3 cylindres au lieu de 4. Je perd donc petit à petit l’avance que j’avais prise dans le premier tour pour me faire doubler par Vincent Thomas a quelques mètres de l’arrivé ! Nous avons limité les dégâts car je fini à seulement 9 secondes .

 

Le 4ème jour le Dimanche :

J’arrive relativement confiant par rapport au classement car j’ai malgré mes soucis de la veille encore 4,20 min d’avance sur le second mais il reste encore deux manches dont une de 90km et j’ai toujours la peur d’avoir un souci mécanique car tout le matériel est mis à rude épreuve.

Ces deux manches du Dimanche se passe parfaitement pour moi, je pars devant et ensuite je gère ma course pour quand même rester devant mais économiser mon jet au maximum, j’arrive premier des deux manches avec quelques secondes d’avances sur le second Vincent Thomas.

Quel soulagement quand je vois le drapeau a damier le dimanche après midi !! Enfin la victoire après plus de 600kms et 4 jours de course !

Je remporte donc mon 12ème titre mondiale et je suis le seul pilote a avoir gagner 3 fois la Karujet.

C’est une course longue mais aussi une course d’équipe je tiens donc a remercier Yamaha pour la machine, RIVA et Jésus pour la préparation, Jet Style et Al méca service pour la logistique locale, Joanna et tous mes amis qui étaient la pour me faciliter la tache !

Merci a Tous 

 

Prochaine étape l’ouverture du Championnat Américain les 23 et 24 Avril a Daytona !!!

 

 

 

Designed et crée par MXCOM.eu.
All rights Reserved © 2017 >
Infos Légales - Plan du site